Tuto – Modularité/Aimantage

Dans le cadre de mon projet Space Crusade, j’ai eu besoin de mettre en place un système qui me permette de changer les armes des Spaces Marines sans risquer de casser les pièces à chaque fois. C’est en effet un gros défaut de ce jeu, on passe rapidement de la situation de gauche à celle de droite 🙁

J’avais entendu parler d’aimants au Neodyme et de leur propriétés étonnantes (il s’agit d’aimants permanents extrêmement puissants), c’était l’occasion de tester cela.

1. Le matériel

  • des aimants bien sûr 🙂
    j’ai commandé les miens sur SuperMagnete, j’ai pris le modèle S-01-01-N, des disques de 1mm de diamètre et 1mm de hauteur qui ont une force d’adhérence de 25g !

    Un petit mot sur SuperMagnete : ils sont rapides, efficaces, et m’ont même fait un petit cadeau sous la forme d’un sachet de W-05-N (cube de 5 mm), je vais peut-être m’en servir pour les Dreadnought du coup ! 🙂
  • une perceuse à main, la mienne est une Citadel : elle est confortable d’utilisation avec son caoutchouc, mais n’accepte que très peu de diamètres différents de mèche, et ça c’est un vrai problème si on a besoin d’autre chose que du 1mm
  • de la colle cyanoacrylate : pas besoin de dépenser une fortune en produit de marque (Loctite / Super Glue), le premier prix est identique et 2 à 3 fois moins cher
  • du Milliput (du Superfine White pour ma part), qui se trouve facilement dans les boutiques de loisirs créatifs

2. Perçage / contreperçage

On commence par couper le téton sur l’arme, et remplir proprement le trou de la ceinture du Space Marine (au Milliput par exemple).


Ensuite, la difficulté va être de percer chacune des pièces à assembler pour que les trous soient bien en face les uns des autres.
Pas de secret, on met les pièces face à face et on repère le meilleur emplacement pour faire les trous (au centre de l’ancien téton/trou la plupart du temps).

Attention, petit aimant = petit trou, dosez bien votre coup de poignet !

Le p’tit + : Pour être sûr de percer la bonne profondeur (ni trop ni trop peu), il suffit de mettre une petite touche de peinture sur la mèche pour servir de repère.

Il est possible de faire les retouches de peinture dès maintenant (ça accrochera plus facilement que sur le couche de colle).

3. Les aimants

Pour la mise en place, une petite pointe de colle suffit.
Point important : attention au sens des aimants ! 🙂

Le p’tit + :  Pour manipuler facilement les aimants minuscules, les laisser en pile. Ils forment ainsi une tige facile à manipuler, et il est relativement simple d’enfoncer le premier dans le trou.


Une simple torsion permet de détacher la pile en laissant le premier dans le trou. Au pire, une pince à épiler fine permet de séparer la pile d’aimant récalcitrante.

Il ne reste plus qu’à enfoncer l’aimant avec le plat de la pince


et à essuyer le surplus de colle avec un essui-tout.

Le p’tit + :  Pour le sens des aimants, il suffit de poser la « tige » sur ll première figurine « aimantée » , ça simplifie grandement les manipulations.
Et bien sûr, il faut rester concentré. 🙂

Et voilà le résultat :


4. Le Gros+ : le bâton magique

Merci à Poules_75 dans les commentaires pour ce tuyau qui facilite grandement la pose des aimants, et limite les grosses bavouilles de colle.

En matériel, on a besoin ici :

  • de 2 aimants
  • de Green Stuff et d’une paire de gants en latex pour le travailler
  • d’un coton-tige (propre tant qu’à faire 🙂 )

Étape 1 : on enlève le coton pour ne garder que la tige

Étape 2 : on fait 2 petites boules de Green Stuff qu’on pose à chaque extrémité sous forme de petit cylindre (petit pour ne pas être gêné dans les endroits difficiles).

Etape 3 : dans le frais, on grave la cible de l’aimant (« bras » d’un côté, « arme » de l’autre), et on laisse sécher

Etape 4 : une fois sec, on perce et on colle un aimant de chaque côté (polarités inversées bien sûr ! 🙂 )

Et voilà, il n’y a plus qu’à prendre les aimants 1 par 1 avec le bon côté du bâton magique, à poser une goutte de colle à l’extrémité, et à poser l’aimant sur la figurine. Simple et propre, pour le sacrifice de seulement 2 aimants !

Je valide ! Merci Poules_75 !

12 réflexions au sujet de « Tuto – Modularité/Aimantage »

  1. Je trouve que ce que tu fais est super. L’idée des aiments est top. Je me demande juste si dans le temps les aiments ne vont pas perdre de leur force?? Ca me donne envie de peindre mon SC. Si seulement j’avais le temps… Je n’ai toujours pas fini mon space hulk ça fait 3 ans qu’il est commencé 🙂

    1. Pour Space Hulk, il faut s’y mettre… Rien de tel que le jeu en « Full Peint »… Il faut juste trouver un peu de motivation et les bons « partenaires » de peinture !!! Profite que Ooook est en pleine peinture de Space Crusade, ça motive de peindre à deux et de se montrer les avancées chaque semaine… Et puis pour Space Hulk je sais de quoi je parle je suis en plein peinture du mien : L’original de 89 !!!

      1. Yep, rien de tel que l’entre-motivation !
        Et dans mon cas, avec 2 boîtes de base + une extension, c’est pas demain la veille que j’aurais terminé.
        Donc n’hésite pas à te greffer à notre défi commun ! 😉

    1. Si tu n’as pas de blog ou d’hébergeur, tu peux me les envoyer par mail si tu veux. Je les posterai avec mon avancement hebdomadaire.
      => Ooook.25mm(chez)free.fr

  2. Belle trouvaille !
    As tu une idée du nombre d’aimants utilisés ? Ce serait à refaire, tu garderais ces dimensions ?
    Je pense utiliser ta méthode sur mes Space Crusade, avec une variante cependant: je compte casser les tétons des armes pour les coller dans le corps. Le centrage devrait être plus aisé.

    1. J’ai commandé 240 aimants pour 2 boites de base + 1 extension Mission Dreadnought. J’ai compté 2 aimants par Marines + 2 aimants par arme, et pris un peu de rab (un aimant de 1mm qui tombe par terre, c’est la misère à retrouver 🙂 ).
      Le diamètre est bon, les aimants sont très puissants (bien sûr, il ne faut pas secouer la fig comme un Orangina), et on déplace les figs sur le plateau en les tenant par le jetpack, donc… Ils sont toutefois un peu juste pour la Tarentule de Mission Dreadnought.

      Sinon, je pensais faire comme toi pour boucher les trous, mais je n’ai pas trouvé le résultat super (obligé de combler quand même avec du putty). Le mieux c’est que tu essayes et te fasses ton idée.

  3. Okay. C’est parti pour du 1mm. J’ai plus qu’à rapatrier mes jeux (et acheter du decap’four).
    Tu en as mis sous tes socles ?

    1. Des aimants sous les socles ? Non, aucun.
      Je range les figs dans des sacs avec un zip, un sac par squad + ses cartes. Le tout dans une seule boîte de base.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.